Course de lenteur

ビリが勝つレース (Biri ga katsu reisu)

Publié samedi 30 avril 2016 sur le site FSL - Nancy : http://fsl-nancy.fr/http://fsl-nancy.fr/spip.php?page=evenement&id_article=14444
Date de l'événement:
samedi 30 avril 2016  -  14h00
 

Un collectif de citoyen-ne-s organise une course de lenteur, le samedi 30 avril, à partir de 14 heures, place Stanislas, à Nancy. « C’est le dernier arrivé qui gagne ! »

Cette performance sportive, artistique, inutile, pacifique et silencieuse, entend célébrer les 5 ans du début de la catastrophe de Fukushima, les 30 ans du début de la catastrophe de Tchernobyl, les 37 ans de l’accident de Three Miles Island, les 59 ans du début de la catastrophe de Mayak, les 71 ans du début des catastrophes de Hiroshima et Nagasaki, les 2 400 et quelques explosions de bombes atomiques…

Pourquoi la lenteur

• La lenteur comme action politique : le 31 mars 2011, des groupes antinucléaires commencent une « course de lenteur » à Tokyo devant le siège de Tepco, l’exploitant de la centrale Fukushima 1. Cette course se répète chaque jour jusqu’au 6 avril 2011, où des arrestations ont lieu pour les empêcher de continuer. Y aurait-il donc une vitesse minimale autorisée pour se déplacer au Japon ?

• La lenteur, aspect artistique et culturel du Japon : le théâtre No traditionnel, la danse butô (née après la Seconde Guerre mondiale), la marche méditative zen…

• La lenteur comme symbole de la durée de vie des déchets nucléaires : ils sont là pour des centaines de milliers d’années.

• La lenteur pour prendre le temps de réfléchir. Slow is beautiful !

Mode d’emploi

• Qui ? La course est ouverte à tout le monde ! Il suffit de prendre un dossard sur la ligne de départ.

• Objectif : atteindre la ligne d’arrivée en mettant le plus de temps possible ! Le public peut venir dès 14 heures… ou plus tard, cela n’a pas d’importance !

L’exposition Tchernobyl – Fukushima – Bure est organisée en marge de la Course de lenteur, du 26 avril au 6 mai 2016, de 14 heures à 19 heures, à l’atelier Siriltiebo, Idiotopie, 14 Grande-Rue, à Nancy. Un collectif d’artistes y présente des travaux pluridisciplinaires sur le thème du nucléaire et de ses déchets :

• photos, dessins, peintures, installations de François Drapier (Nous sommes tous des fils de putes), A Π (Tchernobylia et Radiations), Claude Philippot (Cérunos et Dis Pater), Bruno Salvador (TEPGO et Jardin genshi), Bure Zone Libre, Vilieva Katharina (No future et Foire nucléaire) et Celia Muller ;

des films de Nathalie Vannereau (Volodarka), de Sébastien et Aymeric Bonetti (À Bure pour l’Éternité) et d’Orbital Mechanics (Trinity) ;

• des extraits de mangas de Kazuto Tatsuta (Au Cœur de Fukushima – Journal d’un travailleur de la centrale nucléaire 1F) et de Takashi Imashiro (Colère nucléaire).




Commentaires

Navigation

dans la journée...


      Tchernobyl – Fukushima – Bure

      L’exposition pluridisciplinaire sur le thème du nucléaire et de ses déchets comprendra les travaux suivants :

      • photos, dessins, peintures, installations de Katia Dystopiaa (deux dessins), François Drapier (Nous sommes tous des fils de putes), A Π (


  • 14h00 : Tchernobyl – Fukushima – Bure

      Course de lenteur

      Un collectif de citoyen-ne-s organise une course de lenteur, le samedi 30 avril, à partir de 14 heures, place Stanislas, à Nancy. « C’est le dernier arrivé qui gagne ! »

      Cette performance sportive, artistique, inutile, pacifique et silencieuse, entend célébrer (...)

  • 14h00 : Course de lenteur

A la une

La newsletter du site

HTML - 48.3 ko Pour recevoir toutes les 1 ou 2 semaines l’agenda et les derniers articles parus sur le site FSL-Nancy.

AGENDA MILITANT
de Nancy et environs...

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031