Non au compteur LINKY : un non-sens économique, écologique et sanitaire

mercredi 6 janvier 2016
 

JPEG - 39.6 ko D’un coût exorbitant estimé entre 5 et 7 milliards d’euros et financé par l’augmentation de nos factures, cette technologie radiative, donc potentiellement cancérigène, pose d’énormes problèmes : surexposition aux ondes électromagnétiques (http://www.reporterre.net/Linky-le-... ) avec son cortège de symptômes (maux de tête, insomnies, troubles cardiaques…), intrusion dans la vie privée, vulnérabilité aux cyberattaques, obsolescence programmée à court terme (durée du matériel de 10 à 15 ans), coupures inopinées, pannes et risques d’incendies.

Refusés par l’Allemagne suite aux conclusions de l’étude de Ernst and Yung et par la Belgique, en cours de démontage en Californie pour raisons sanitaires, les compteurs communicants ont aussi fait l’objet de milliers de plaintes au Québec, qui vient de faire marche arrière sur leur généralisation imposée http://compteurs.hydroquebec.com/in... .

Les risques du Linky/CPL ne sont pas couverts par votre assurance !

Pour rendre son compteur Linky communicant, ERDF injecte des radiofréquences de type CPL (Courants Porteurs en Ligne) dans les fils électriques standards de nos habitations qui, n’étant pas blindés, ne sont pas prévus pour cela.

Il transforme alors toute votre installation électrique, appareils inclus, en réémetteurs permanents de radiofréquences, classées dans le Groupe 2B « potentiellement cancérogène », par l’OMS, comme l’ont été le tabac, le plomb, l’amiante et les vapeurs de diesel, avant leur reclassement dans le Groupe 1, cancérogène avéré.
De plus, la collecte des données de consommation est transmise par le Linky à proximité de votre immeuble ou dans votre quartier, et utilisera le réseau des antennes-relais de téléphonie mobile, produisant un maillage d’ondes électromagnétiques encore plus dense !

Or, les compagnies d’assurance mondiales se sont toutes désengagées vis-à-vis des risques liés à l’exposition aux champs électromagnétiques. Aucun citoyen n’est donc couvert par son assurance responsabilité civile pour la détérioration matérielle et sanitaire liée à ces champs électromagnétiques.

L’objectif d’efficacité énergétique affiché est un leurre !

Selon la Directive européenne n°2006/32 CE du 5 avril 2006 les compteurs individuels à télérelève ne doivent être déployés que si cela est : techniquement possible, financièrement raisonnable, proportionné, compte tenu des économies d’énergie potentielles. Or, l’analyse technico-économique réalisée par Capgemini Consulting a délibérément omis le renouvellement des matériels. Cette tricherie fausse le ratio coût de développement/profit.

Comme au Québec après l’installation des compteurs communiquants, ou dans les zones test de France avec le Linky, la consommation des appareils electro-ménagers a augmenté de 10 à 20% (correction du déphasage) contraignant les consommateurs soumis à des pannes récurrentes à souscrire un abonnement plus élevé en puissance pour obtenir le même service.

Enfin, le suivi complexe de la consommation à partir d’Internet découragera la majorité des consommateurs ; par ailleurs, les compteurs et leurs systèmes de communication engendreront paradoxalement une surconsommation d’énergie électrique !

Intrusion dans la vie privée et risques de piratages

La CNIL a démontré qu’il est possible de connaître en temps réel, à partir des variations de la consommation électrique, si un logement est vide ou occupé, favorisant de ce fait les risques de cambriolage. Sans oublier la possibilité de contrôle, de surveillance et de récupération des données privées des consommateurs pouvant être revendues.

Nous savons, depuis la cyber-attaque menée contre la chaîne de télévision TV5 Monde, que le terrorisme investit le champ de l’Internet, des réseaux et des objets connectés.

Les réseaux électriques informatisés dits « intelligents » rendront la France particulièrement vulnérable au piratage, à l’espionnage et au cyber-terrorisme pouvant provoquer un black-out généralisé ( http://www.01net.com/actualites/com... , aux conséquences catastrophiques.

Comment refuser le compteur Linky chez vous ?

http://www.santepublique-editions.f...

Cyberaction : http://www.cyberacteurs.org/cyberac...



Commentaires

Navigation

Lire aussi...

Articles de la rubrique

A la une

La newsletter du site

HTML - 48.3 ko Pour recevoir toutes les 1 ou 2 semaines l’agenda et les derniers articles parus sur le site FSL-Nancy.