Projection - débat "PRISE DE TERRES"

Publié vendredi 4 avril 2014 sur le site FSL - Nancy : http://fsl-nancy.fr/http://fsl-nancy.fr/spip.php?page=evenement&id_article=11376
Date de l'événement:
jeudi 15 mai 2014  -  20h00
 

A l’initiative de Peuples Solidaires Meuse et en partenariat avec la Confédération Paysanne et l’EPL agro de Bar le Duc

PRISE DE TERRES

Projection - débat
Avec Marc Dufumier, professeur émérite en agriculture comparée à AgroParisTech
et Patrick Aubry, co-réalisateur

15 mai 2014 à 20 heures
EPL AGRO Bar le Duc

La terre est devenue une matière première capitale : c’est un produit que des fonds de placement ajoutent à leur portefeuille, une ressource que des pays s’arrachent pour nourrir leurs citoyens mais aussi un territoire d’accueil pour des projets industriels et commerciaux qui feignent d’ignorer la réalité de la situation économique locale.
Les terres agricoles achetées par les investisseurs étrangers dans les pays du Sud durant ces dix dernières années ne sont pas destinées à nourrir les populations locales et en dix ans, des superficies équivalant à trois fois la taille de la France ont été vendues dans le monde.
Le film PRISE DE TERRES traite de cette question au travers de cas particuliers en France ,en Afrique, en Inde. Si chacun de ces cas ne présente pas les mêmes enjeux et la même gravité, le film montre les interactions, la similitude des processus et les réactions qu’ils suscitent.
En Inde et au Sénégal l’agriculture vivrière est menacée par la recherche de bénéfices financiers qui échappent aux populations vivant du travail de la terre et quelques fois aussi aux états qui seraient censés redistribuer ces profits s’ils en gardaient la maîtrise. Le film laisse la parole aux Adivasis (tribaux) en Inde, et aux paysans Sénègalais qui font part de leurs difficultés grandissantes à assurer leur subsistance.
En France, premier pays agricole européen, les « grands projets d’excellence » accapareurs de terre provoquent des manifestations de rejet. Ils sont quelques fois le résultat d’une concurrence acharnée entre élus de collectivités territoriales où les questions d’image l’emportent sur une politique à long terme. Nous pourrons faire le lien avec ce qui se déroule ici, en Meuse.
Qualifiés aussi « d’inutiles » ils sont bien souvent établis au détriment d’agriculteurs et de consommateurs de plus en plus soucieux de qualité et de la proximité du lieux de production. Le prix à payer, financier, social et écologique, n’est-il pas disproportionné par rapport aux services attendus ?
La prise de conscience, conduit à des réactions qui mobilisent les autochtones mais aussi à des manifestations de solidarité hors frontières.
En fond de tableau : une spéculation sur le foncier et les matières premières avec pour conséquence en Inde et en Afrique la réapparition de crises alimentaires à répétition dont les effets cumulés pourraient devenir planétaires…
Comment répondre au phénomène ?

La conférence de Marc Dufumier apportera les arguments pour un plaidoyer efficace en faveur de la souveraineté alimentaire, de l’agriculture familiale et de l’accés des paysans à la terre.

VENEZ NOMBREUX !



Commentaires

Navigation

dans la journée...

A la une

La newsletter du site

HTML - 48.3 ko Pour recevoir toutes les 1 ou 2 semaines l’agenda et les derniers articles parus sur le site FSL-Nancy.

AGENDA MILITANT
de Nancy et environs...

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123