Toutes et tous au Printemps des luttes paysannes à Bure !

Le 16 & 17 avril, enracinons définitivement notre refus du projet CIGEO !

Publié vendredi 15 avril 2016 sur le site FSL - Nancy : http://fsl-nancy.fr/http://fsl-nancy.fr/spip.php?page=evenement&id_article=14429
Date de l'événement:
dimanche 17 avril 2016  -  10h00
 

Soyons encore plus nombreux à semer les terres le 17 avril 2016 pour nous réapproprier ce territoire que les aménageurs souhaiteraient vide et contrôlable ! Pour défendre l’usage agricole des terres. Pour nourrir la résistance à CIGEO et à son monde. Pour construire un mouvement large et joyeux de résistance à l’artificialisation des terres, aux projets imposés et à la marchandisation du monde.

Et dès le 16 avril, une journée de rencontres sur les résistances à l’accaparement des terres et l’artificialisation des sols se tiendra à l’ancienne gare de Luméville-en-Ornois, pour prendre le temps de la discussion, partager des analyses et élaborer des stratégies communes.

Depuis l’été 2015 et le campement VMC, le collectif Terres de Bure s’est cristallisé à l’occasion d’une discussion contre l’accaparement des terres de l’ANDRA. Ce collectif réunit différentes composantes de la lutte contre CIGEO. Nous sommes des paysan-ne-s de la région et d’ailleurs révolté-e-s par le futur saccage des terres agricoles et des forêts que promet l’installation de la poubelle nucléaire. Nous sommes des habitant-e-s des environs de Bure, de la Maison de résistance à la poubelle nucléaire et ailleurs, dont la simple existence s’oppose à la désertification contrôlée du territoire. Nous sommes des « militant-e-s », nouveaux ou « historiques », individus, membres de collectifs informels, d’associations, décidé-e-s à nous réapproprier ce territoire des mains voraces de l’ANDRA. Les 16 & 17 avril, à l’occasion de la journée internationale des luttes paysannes, nous appelons au Printemps des Luttes paysannes, un week-end de rencontres et d’action.

Depuis 20 ans, l’ANDRA nettoie le territoire pour creuser sa poubelle nucléaire

Depuis 20 ans l’Agence Nationale de Gestion des Déchets Radioactifs (ANDRA) prépare l’implantation de son projet insensé de gigantesque poubelle nucléaire CIGEO en Meuse et Haute-Marne. 300km de galeries à 500 m sous terre pour déverser les pires déchets concentrant 99,9% de la radioactivité française. 600 ha d’installations de surface, 130 ans de travaux, 35 à 40 milliards d’euros de coût annoncé. La promesse absurde d’un risque zéro pendant 100 000 ans alors que les galeries s’effondrent déjà, tuant des travailleurs. Pour faire accepter l’inacceptable, l’agence fabrique le désert et confisque le territoire à toutes celles et ceux qui l’habitent et le cultivent.

La dépossession du territoire, c’est l’accaparement de 2000 ha de forêts et plus de 1000 ha de terres agricoles orchestré « à l’amiable » depuis des années par l’ANDRA et les SAFER. C’est un harcèlement quotidien des propriétaires et agriculteurs pour l’achat ou l’échange de leurs parcelles.

La dépossession du territoire, ce sont les faux débats publics, les mensonges et les manipulations politiques. C’est le mépris qu’essuient les habitant-e-s du village de Mandres-en-Barrois qui tentent de résister à l’échange de leur forêt communale où seraient construits les gigantesques puits de ventilation de la poubelle.

La dépossession du territoire, ce sont les griffes des tractopelles qui occupent depuis septembre 2015 les terres retirées aux agriculteurs pour les « travaux préparatoires » de fouilles et de sondages. Ce sont des milliers de tranchées lacérant ces terres, qui évoquent l’histoire meurtrière de la région, et témoignent de la guerre menée par l’ANDRA à toutes celles et ceux qui habitent et cultivent ce territoire.

Nous reprendrons ce territoire des mains voraces de l’ANDRA et des aménageurs !

Nous, habitant-e-s, paysan-ne-s de la région et d’ailleurs, individus et collectifs opposé-e-s à la nucléarisation du territoire, refusons cette fabrique du désert ! Le 15 novembre 2015 lors des« Semis Radieux » nous étions plus de 200, emmenés par 11 tracteurs, à enraciner notre résistance sur 2 ha de l’ANDRA, à un jet de pierres de ses locaux. Blé, orge, avoine, moutarde, arbres fruitiers, arbres de haies, fleurs : le champ que nous avons semé ce jour-là est celui des possibles ! Champ de la réappropriation des usages agricoles et nourriciers, champ de vies en résistance, champ de l’organisation commune !

Programme & modalités pratiques

Rendez-vous durant tout le week-end sur le terrain de l’ancienne gare de Luméville-en-Ornois, à 6 km de Bure ! Arrivées possibles dès le vendredi 15 avril au soir (de préférence pour celles et ceux qui viendraient de loin), les places de couchage sont limitées donc merci d’écrire à terresdebure (at) riseup.net pour qu’on s’organise.

• Samedi 16 avril – Rencontre des résistances à l’accaparemment des terres et l’artificialisation des sols

A partir de 10h à l’ancienne gare de Luméville-en-Ornois. L’enjeu est d’échanger sur nos luttes et construire des liens pour nous renforcer, imaginer et mettre en œuvre des stratégies de résistance à différentes échelles sans s’enfermer dans le « local ». Il s’agit également de croiser les perspectives et partager des analyses entre différentes composantes des résistances aux accaparements de terres.

10h – Discussion – Partage d’expériences sur les résistances aux accaparemment de terres

Présentation libre par les différentes personnes présentes des dynamiques dans leurs territoires : quels sont les projets d’artificialisation et d’accaparement de terres ? Où en sont les résistances ? Quels enseignements en tirer ?

13h – Repas – Cantine à prix libre et/ou pique-nique

Après-midi – Discussions en petits groupes puis restitution en assemblée

A partir de thèmes réfléchis en amont puis reprécisés lors des discussions du matin. Quelle composition des collectifs en résistance ? Quels liens avec les mondes agricoles ? Comment continuer de grandir et faire force à l’échelle francophone et au-delà ? Etc.

Soirée

Boeuf musical, chorales, lectures de texte, cantine à prix libre, tables d’infos sur les luttes paysannes…

• Dimanche 17 avril – Collons des patates à l’ANDRA !

A partir de 10h on s’approprie à nouveau les terres de l’ANDRA pour y planter la révolte ainsi que de multiples cultures ! Rendez-vous à l’ancienne gare de Luméville-en-Ornois. Ramène tes plants, tes outils, ta joie et un pique-nique !

Midi – Cantine à prix libre + pique-nique en auberge espagnole.

Il y aura une cantine à prix libre mais si vous ne venez que pour cette journée ramenez tout de même de quoi grignoter !

Des semis radieux, pas des chantiers irradiés ! ANDRA, dégage !



Commentaires

Navigation

dans la journée...


      Toutes et tous au Printemps des luttes paysannes à Bure !

      Depuis l’été 2015 et le campement VMC, le collectif Terres de Bure s’est cristallisé à l’occasion d’une discussion contre l’accaparement des terres de l’ANDRA. Ce collectif réunit différentes composantes de la lutte contre CIGEO. Nous sommes des paysan-ne-s de la région et (...)

  • 10h00 :  Toutes et tous au Printemps des luttes paysannes à Bure !

A la une

La newsletter du site

HTML - 48.3 ko Pour recevoir toutes les 1 ou 2 semaines l’agenda et les derniers articles parus sur le site FSL-Nancy.

AGENDA MILITANT
de Nancy et environs...

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123